Rishikesh, entre nature et traditions

J’ai découvert Rishikesh peu de temps avant de partir en Inde. Et pourtant cette ville est mondialement connue ! Située dans l’État de l’Uttarakhand, aux pieds de l’Himalaya, Rishikesh attire chaque année des milliers de pèlerins. C’est l’une des villes sacrées de l’Hindouisme car Vishnu y aurait vaincu le démon Madhu. D’un autre côté, la ville est surtout connue des occidentaux pour être devenue la capitale mondiale du yoga. Rishikesh a notamment gagné en popularité grâce aux Beatles qui l’ont rendu célèbre en venant y pratiquer la méditation à la fin des années 1960.

J’ai passé trois jours à Rishikesh, bien loin de la chaleur et de l’agitation de Delhi. Je pense que si vous voyagez en Inde du Nord, cette destination est quasiment incontournable. D’ailleurs, ce qui est plaisant à Rishikesh c’est qu’il y en a pour tous les goûts ! Que vous soyez à la recherche de sensations fortes, de treks époustouflants, de plats indiens traditionnels, de lieux paisibles où vous ressourcer, vous trouverez forcément votre bonheur !

La ville se situe sur les rives du Gange, deux rives reliées par plusieurs ponts dont le fameux Laxman Jhula sur lequel on croise des singes, des vaches, des vélos, des scooters et des centaines d’Indiens. Tout ce beau monde sur deux mètres de large ! 

J’ai trouvé les gens très accueillants et beaucoup moins envahissants que dans d’autres villes touristiques comme Agra ou Jaipur. Il est très facile d’entrer en contact avec les locaux et de leur poser des questions. Je me suis d’ailleurs retrouvée chez une indienne pour prendre un cours de cuisine ! La ville a quelque chose d’apaisant, une atmosphère paisible où il fait bon de venir se ressourcer. Je ne me suis pas rendue à Rishikesh pour pratiquer le yoga et pourtant ce havre de spiritualité m’a beaucoup plu.

Rishikesh est le premier aperçu que j’ai eu de l’Himalaya.

Honnêtement, le premier contact avec l’Himalaya est inoubliable. J’en ai longtemps rêvé et avoir la chance de passer quelques jours dans cette chaîne de montagnes mythique a été une expérience merveilleuse. J’arrivais donc dans cette ville impatiente et enthousiaste (peut-être aussi parce que je quittais la chaleur de Delhi pour quelques jours…), et je n’ai pas été déçue ! De prime abord, la ville est aussi agitée que n’importe quelle autre ville indienne. Il y a du bruit mais moins de pollution, moins de déchets, on a moins chaud et on a enfin une chance d’apercevoir un ciel parfaitement bleu ! La situation géographique de la ville en fait un point central de l’Hindouisme. Tout au long de la journée les Indiens se baignent dans le fleuve sacré, y font la vaisselle et se retrouvent en famille lors de plusieurs cérémonies. Rishikesh est justement un bon moyen de commencer à comprendre les traditions religieuses de ce pays immense, majoritairement hindou. La religion est centrale dans la vie de chaque Indien, toute leur existence gravite autour de leurs pratiques religieuses, ce qui en fait un peuple fascinant. 

Je partage avec vous les immanquables de la ville et mes bonnes adresses :

À faire :

  • Flâner dans la vieille ville, il y a des dizaines de cafés et de petits magasins à découvrir (n’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles, c’est comme ça que j’ai découvert pleins de temples et d’endroits insolites)
  • Se rendre sur Triveni Ghat au coucher du soleil pour assister à la cérémonie du feu (bien moins oppressante qu’à Varanasi)
  • Traverser le célèbre pont Laxman Jhula (en scooter pour plus de fun ! c’est du vécu..)
  • Prendre un cours de yoga
  • Visiter Trayambakeshwar Temple
  • Visiter le ashram des Beatles  (et prendre une pause café au Beatles Cafe)
  • Se baigner dans le Gange : Rishikesh est l’un des rares endroits où l’eau est particulièrement claire

Si vous avez suffisamment de temps :

  • Visiter le célèbre Neelkanth Mahadev Temple dans les alentours de la ville (il faut souvent compter deux à trois heures d’attente pour y entrer)
  • Se renseigner au près de son hôtel sur les meilleurs treks à faire dans les alentours (personnellement j’étais à Rishikesh en pleine mousson et je n’ai pas pu faire un « vrai » trek)
  • Faire du rafting sur le Gange, l’activité immanquable de Rishikesh (encore une fois hors période de mousson)
  • Pour les plus téméraires : faire du saut à l’élastique dans l’Himalaya (cf. Jumpin Heights Rishikesh)

Beaucoup d’hôtels proposent des excursions d’une journée dans les alentours de Rishikesh. Moi qui suis plutôt réticente face à ce genre d’activités, je n’ai pas regretté d’avoir suivi un guide ! Au programme : petit trek de 8km dans la jungle jusqu’à atteindre une grotte où vivent les sâdhus, visite du Neelkanth Mahadev Temple puis baignade aux pieds d’une cascade (entièrement habillée en tant que femme).

Où manger ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.