19 jours dans l’Ouest

C’est l’une des destinations les plus prisées au monde, une expérience incroyable, un voyage merveilleux dans un pays mythique. Un road-trip sur la côté ouest des États-Unis ne s’oublie pas. Entre nature préservée et villes démesurées, c’est le rêve américain assuré ! Je vous propose un road trip de 19 jours entre la Californie, l’Arizona, l’Utah et le Nevada.

Au programme : s’émerveiller devant le Grand Canyon, Monument Valley, Bryce Canyon, Antelope Canyon, Horseshoe Bend, Zion Park, la Vallée de la Mort, Yosemite Park et la côte sauvage bordée par le Pacifique ; vivre au rythme de grandes métropoles comme Los Angeles, Las Vegas ou San Francisco puis se laisser bercer par la douceur de Santa Barbara et de Malibu. Un voyage inoubliable. 

Dans cet article je vous donne surtout mon itinéraire, certaines étapes feront l’objet d’un article complet indépendant de celui-ci.

Jour 1 : Arrivée à Los Angeles

Notre avion s’est posé en fin d’après-midi à LAX. Le temps de passer l’interminable immigration américaine, de récupérer notre voiture et de découvrir la conduite à Los Angeles (ô joie !), nous sommes tombés de fatigue dès notre arrivée à l’hôtel.

The Kinney, Venice Beach (avec piscine)

Jour 2 : Visite de Los Angeles

Pour être honnête la Cité des Anges m’attirait déjà beaucoup avant d’y mettre les pieds. C’est l’image même du rêve américain. En revanche, même si je voulais visiter la ville, j’avais l’image d’une métropole superficielle, une ville bling-bling réservée à une population richissime. En réalité, je n’ai pas ressenti ça et j’ai adoré ! Je ne dirais pas que Los Angeles a été mon coup de cœur lors de ce voyage, mais sans aucun doute un endroit que j’ai beaucoup apprécié et où il fait bon de passer quelques jours.

La ville est impressionnante par sa grandeur, il n’y a pas de centre-ville et elle s’étend sur de très longues distances. D’ailleurs sans voiture, mieux vaut oublier Los Angeles ! Il y a également pas mal de choses à voir, des lieux mythiques du cinéma hollywoodien aux avenues impeccables de Beverly Hills, en passant par Venice Beach et Santa Monica.

Levée tôt à cause des 9 heures de décalage horaire, nous avons bien profité de notre première journée à L.A !

Ce que je recommande pour une première immersion  :

  • Hollywood Boulevard et le Walk of Fame
  • Chinese Theater
  • Rodeo Drive
  • Beverly Hills
  • Venice Beach
  • Venice Canals
  • Santa Monica
  • Hollywood
  • Sunset Boulevard

The Kinney, Venice Beach (avec piscine)

Jour 3 : Universal Studios et Barstow

Situé dans la banlieue de Los Angeles, Universal Studios est un parc d’attractions et un studio de production cinématographique. Nous passons donc notre troisième journée à en prendre plein la vue dans cet endroit grandiose ! Tout est fait pour vous transporter dans l’univers mythique du cinéma hollywoodien. Vous passez des Simpsons aux aventures de King Kong, des Minions aux Transformers en passant par une baignade fraîche dans le monde de Jurassic Park, les attractions et les effets spéciaux sont à couper le souffle !

Tarif : minimum 109 $ par personne

Nous prenons la route en fin d’après-midi pour Barstow, notre première étape en direction du Grand Canyon.

California Inn, Barstow (avec piscine)

Distance Los Angeles-Barstow : 185 km

Jour 4 : Williams

Nous quittons Barstow dans la matinée pour prendre la direction de Williams.

Nous faisons un arrêt au célèbre Bagdad Cafe et empruntons un bout de la mythique Route 66. Nous arrivons à Williams dans l’après-midi. La ville est petite, il n’y a pas grand chose à voir mais elle est très typique. Nous sommes bien loin de la vie bouillonnante de Los Angeles mais la découverte de la « vraie vie » américaine est un plaisir. Williams est située aux portes du Grand Canyon, son emplacement est donc idéal ! C’est d’ailleurs notre dernière étape avant le Grand Canyon.

Motel 6 Williams West, Williams (avec piscine)

Distance Barstow – Williams : 513 km

Jour 5 : Grand Canyon

C’est tout simplement l’un des plus bel endroit au monde. Je l’attendais, j’en rêvais, j’étais surexcitée à l’idée de le voir et je n’ai pas été déçue. Ce fut une émotion immense et honnêtement je n’avais jamais ressenti quelque chose d’aussi fort devant un paysage. Le Grand Canyon est époustouflant, impressionnant, grandiose. On se sent minuscule face à lui, on le sent nous envelopper et on est littéralement submergés par sa beauté.

Nous sommes arrivés dans la matinée sur la Rive Sud après une heure de route depuis Williams et nous avons passé notre journée à arpenter les sentiers, à photographier le canyon sous tous les angles, à prendre et reprendre la navette (gratuite!) plusieurs fois pour voir le plus d’endroits possible. Ce fut une journée fantastique et le coucher de soleil sur le canyon est un must-do !

Je recommande, si possible, de dormir dans le parc ou ses alentours, c’est vraiment une super expérience !

Tarif : 35 $ par véhicule

Yavapai Lodge, Grand Canyon Village

Distance Williams – Grand Canyon Village : 97 km

Jour 6 : Monument Valley

Nous quittons le Grand Canyon en fin de matinée après en avoir encore bien profité. Nous reprenons la route vers le mythique Monument Valley. Le site fait partie d’une réserve Navajos et du plateau du Colorado. Nous sommes déjà impressionnés lorsque nous observons au loin depuis la route cette terre rouge et ce paysage de western que l’on ne connait que trop bien. Nous commençons par faire le tour du parc en voiture (2h30 heures environ) puis nous entamons une partie à pieds. Le calme qui y règne et la beauté des couleurs en fait un incontournable de notre road-trip. On se croirait dans un film !

Tarif : 20 $ par véhicule (il faudra également vous acquitter d’un droit d’entrée sur la réserve Navajos de 8 $, également nécessaire pour Antelope Canyon)

Nuit en roulotte au Goulding’s Campground

Distance Grand Canyon Village – Monument Valley : 420 km

Jour 7 : Page et ses alentours

Nous quittons Monument Valley dans la matinée pour nous rendre à Page. Sur la route, nous nous arrêtons au Lac Powell pour une baignade très sympathique. L’eau est chaude et ça change de Venice Beach où on peut à peine tremper les pieds. Le paysage est vraiment agréable et il y a peu de monde, un plaisir !

Nous poursuivons notre route vers le Horseshoe Bend, un méandre du Colorado en forme de fer à cheval. Le vertige se fait bien ressentir, d’autant plus qu’il faut bien s’approcher du vide pour voir le fleuve ! 

Nous finissons la journée dans notre motel à Page, au menu viande et maïs grillé !

Lulu’s Sleep Ezze Motel, Page

Distance Monument Valley – Page : 196 km

Jour 8 : Antelope Canyon

Nous quittons Page pour aller visiter Antelope Canyon. Ce canyon fait également partie de la réserve Navajos et est constitué de deux gorges séparées : Upper Antelope Canyon et Lower Antelope Canyon. Le lieu ne se visite qu’avec un guide, il est impossible de le visiter seul en raison des pluies qui peuvent très rapidement l’inonder. La visite dure environ une heure et vous parcourez un kilomètre dans la gorge. L’expérience est assez fascinante même si cela semble bien étroit face à la grandeur des autres parcs. Nous avons visité Antelope sous un soleil radieux, ce qui nous a permis d’assister à un jeu de lumières et de couleurs sublime !

Tarif : 40 $ par personne pour l’Upper et 40$ par personne pour le Lower (il est fortement recommandé de réserver à l’avance en juillet et en août)

Hatch Station Hotel, Hatch

Distance Page – Hatch : 200 km

Jour 9 : Bryce Canyon

Nous quittons Hatch pour Bryce Canyon, l’un des endroits que nous attendions le plus ! Situé dans le Sud de l’Utah, Bryce Canyon est un véritable havre de paix. Les milliers de cheminées de fée oranges qui recouvrent le parc rendent ce lieu magique. C’est l’endroit idéal pour faire une randonnée, crapahuter en pleine nature dans un paysage à couper le souffle. C’est là aussi un must-do de tout road-trip !

Tarif : 35 $ par véhicule

Nuit en motel dans les alentours du parc

Distance Hatch – Bryce Canyon : 40 km

Jour 10 : Départ pour Las Vegas et arrêt à Zion Park

Avant de déambuler sur le Strip de Las Vegas, nous profitons encore un peu de la nature. Nous commençons par traverser Red Canyon dont les roches rouges nous offrent un paysage splendide.

Puis nous nous arrêtons un peu plus loin à Zion Park. L’arrivée à Zion est impressionnante, d’immenses falaises se dressent devant nous sur plusieurs kilomètres. Nous descendons dans le canyon en voiture, il fait beau, le ciel est bleu, nous allons passer une demi-journée dans un cadre idyllique. Nous optons pour une ballade d’un peu plus de deux heures à travers le parc : le sentier des Emerald Pools. Les Emerald Pools sont trois piscines naturelles (Lower, Middle, Upper) reliées par des sentiers. Le paysage vaut sans aucun doute le détour !

Tarif : 35 $ par véhicule

The Carriage House, Las Vegas (avec piscine)

Distance Bryce Canyon – Las Vegas : 420 km

Jour 11 : Las Vegas

Cap sur la ville de la démesure et de tous les excès : Welcome to Vegas !

Beaucoup se demandent si s’arrêter à Vegas vaut le coup ou non, la réponse est oui. Si vous voyagez dans le Nevada, il faut absolument vous y arrêter car la ville de tous les péchés est à voir au moins une fois dans sa vie. Tout est trop grand, tout est too much, la chaleur est écrasante la nuit, mais quelle expérience inoubliable !

Le Strip est le boulevard le plus fou au monde, les plus grands hôtels se côtoient, les styles se mélangent, vous pouvez assister à la reconstitution d’une tempête dans un centre commercial si vous ne voulez pas faire de la gondole dans le hall d’un hôtel, vous pouvez aussi prendre un ascenseur dans une pyramide égyptienne ou photographier la plus grande fontaine de chocolat au monde. Vous avez dit démesure ?

Les noms des hôtels raisonnent dans tous les esprits : Bellagio, Flamingo, Mirage, Caesars Palace, New York-New York, Excalibur ou encore Luxor. Les immenses casinos côtoient à gauche Gucci et à droite McDonald’s, enfin bref, je ne crois pas qu’il puisse exister de ville plus déjantée.

Las Vegas est un endroit complètement différent le jour et la nuit. Pour ainsi dire, la ville se transforme totalement en début de soirée pour devenir tout simplement celle de Very Bad Trip le temps d’une nuit.

À faire en journée :

  • Le vieux Las Vegas
  • Freemont Street (vous pouvez y faire de la tyrolienne)
  • Se prendre en photo devant le célèbre Welcome to Fabulous Las Vegas Sign
  • Flâner dans les rues de Venise
  • M&M’s World et Coca-Cola Store
  • Manger dans un buffet (Golden Nugget testé et approuvé)

Vous pouvez aussi vous marier dans une chapelle avec Elvis si l’envie vous prend !

À faire la nuit :

  • Assister à un spectacle ou à une comédie musicale
  • Déambuler sur le Strip
  • Admirer les fontaines du Bellagio
  • Jouer au casino (pas de panique si vous avez des enfants, il y a bel et bien des casinos pour les enfants..)
  • Parcourir les immenses hôtels qui comptent des milliers de chambres (sans vous perdre.. non sérieux, c’est possible et c’est du vécu, attention le Flamingo est un labyrinthe..)

The Carriage House, Las Vegas (avec piscine)

Jour 12 : Vallée de la Mort

Nous quittons la chaleur déjà étouffante de Las Vegas pour celle de La Vallée de la Mort. Située en Californie dans le désert des Mojaves, la Vallée de le Mort est l’un des endroits les plus chauds de la planète. La température la plus haute jamais enregistrée sur Terre y a été enregistrée le 10 juillet 1913 à Furnace Creek (56,7°C).

La Vallée de la Mort est un incontournable. C’est un lieu étonnant tant par son immensité que par ses couleurs. Soyez tout de même prudents, prévoyez suffisamment d’eau pour la traversée et ne vous éloignez pas trop de votre véhicule en été.

Tarif : 30 $ par véhicule

Americas Best Value Inn, Bishop (avec piscine)

Distance Las Vegas – Bishop : 430 km

Jour 13 : La ville fantôme de Bodie

Ce treizième jour de voyage nous conduit à Bodie, une ville fantôme située en Californie. Née de la ruée vers l’or, la ville a été définitivement abandonnée au milieu du XXème siècle et laissée telle quelle depuis. Si vous passez dans le coin Bodie vaut le détour, c’est l’assurance d’un émouvant retour dans le passé.

Il faut savoir que la ville est accessible assez facilement en été même si une partie du trajet s’effectue sur une piste poussiéreuse. En hiver elle est pratiquement inaccessible et la fonte des glaces au printemps rend également son accès difficile. Je recommande donc sans hésiter les mois de juillet et août pour vous rendre dans cette ville fantôme !

Tarif : 5 $ pour les enfants de 6 à 16 ans et 7 $ à partir de 16 ans

Miners Inn Motel, Mariposa (avec piscine)

Distance Bishop – Mariposa : 460 km

Jour 14 : Yosemite

Cap sur les montagnes de la Sierra Nevada dans le Parc National de Yosemite. C’est l’un des parcs mythiques de l’Ouest Américain, le poumon vert de Californie. Avant de nous rendre à San Francisco nous passons donc une journée dans ce parc de plus de 3000 km2.

Je recommande Bridalveil Fall, un sentier d’un kilomètre pour (normalement) apercevoir une cascade. Malheureusement il faisait beaucoup trop chaud lorsque nous étions en Californie et il n’y avait qu’un filet d’eau. Mais je recommande surtout Mariposa Grove, l’endroit où il faut venir si vous voulez voir des séquoias dans le secteur de Yosemite. Arrêtez-vous également à Tunnel View afin d’avoir une vue sublime du parc depuis ses hauteurs. N’oubliez pas non-plus de vous baigner dans la Merced River si le temps vous le permet !

Tarif : 35 $ par véhicule

Miners Inn Motel, Mariposa (avec piscine)

Jours 15-16-17 : San-Francisco

Étape tant attendue, nous arrivons enfin à San Francisco ou The City by the Bay en fin de matinée. J’ai un peu de mal à me sentir à l’aise le premier jour, je me sens agressée par la ville. En revanche, les deux journées qui suivent me font complètement changer d’avis, San Francisco deviendra l’un de mes meilleurs souvenirs !

Au programme pour nos trois jours dans la ville :

  • Le Golden Gate Bridge
  • La prison d’Alcatraz
  • Lombard Street (la rue la plus tortueuse du monde!)
  • Filibert Street
  • Alamo Square et ses Painted Ladies
  • Fisherman’s Wharf
  • Le fameux Pier 39
  • Le quartier de Castro
  • Chinatown
  • Le Golden Gate Park
  • Faire un tour en Cable Car
  • Faire du shopping à Union Square (Macy’s est incontournable)
  • Le quartier de Haight-Ashbury

Pacific Heights Inn by Magnuson, San Francisco

Distance Mariposa – San Francisco : 268 km

Jour 18 : Carmel-by-the-Sea

Nous partons en tout début de matinée vers le Sud direction Los Angeles. On commence à sentir la fin de ce road-trip exceptionnel et ce dix-huitième jour marque notre dernière étape avant le retour dans la Cité des Anges. Nous descendons la côte pacifique et ce trajet est encore une bonne surprise ! La côte est splendide et nous offre de sublimes paysages. Nous faisons un arrêt à Carmel, village huppée situé dans la péninsule de Monterey. Soyez au courant de quelques règles appliquées ici : il est interdit de marcher en talons hauts, de mâcher du chewing-gum et de manger et de vendre des glaces dans la rue.

Ne manquez pas la Mission San Carlos Borroméo et le Carmel Beach City Park si vous êtes de passage dans la ville !

Nuit à San Simeon sur la côte

Distance Carmel – San Simeon : 385 km

Jour 19 : Santa Barbara, Malibu et Los Angeles

Ça y’est nous y sommes, voici notre dernière journée aux États-Unis, nous reprendrons l’avion demain matin. Nous quittons San Simeon assez tôt pour poursuivre notre route sur la Pacific Coast Highway. Avant d’arriver à Los Angeles nous nous arrêtons dans les célèbres, trop célèbres, Santa Barbara et Malibu. Notre matinée consiste à flâner dans les rues de Santa Barbara et à se prendre pour des stars devant les luxueuses villas de Malibu. Je ne pense pas que ces deux villes soient incontournables mais si vous incluez la côte pacifique dans votre road-trip arrêtez-vous-y rapidement. C’est assez drôle de se promener sur une plage à proximité de la villa de Leonardo Dicaprio et de se prendre pour Pamela Anderson sous un soleil brûlant !

Nous passons notre dernière après-midi à Los Angeles et nous en profitons pour faire ce que nous n’avons pas pu faire durant nos premiers jours dans la ville : Griffith Observatory et Hollywood Sign.

Notre road-trip s’arrête ici, nous faisons nos valises en début de soirée, profitons du jacuzzi de l’hôtel et pensons au fait que demain à la même heure nous ne serons plus très loin de chez nous.

Best Western Canoga Park Motor Inn, Los Angeles (avec piscine)

Distance San Simeon – Los Angeles : 370 km

2 commentaires

Répondre à LilouDoo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.