Cenotes et ruines mayas : un road trip mexicain en demi-teinte

Quelques semaines après mon retour du Mexique, je vous partage mon road trip entre le Yucatán et le Quintana Roo. Un itinéraire en six étapes pour découvrir les richesses de cette région adorée des touristes (à ma grande déception).

Étape 1 : Playa del Carmen et Tulum

Après avoir passé la nuit à Cancún, me voilà en direction de Playa del Carmen pour un premier arrêt sur la côte. Bon, je ne vais pas vous mentir, je n’en garde pas un souvenir impérissable… Mais plutôt celui d’une ville bondée où les attrape-touristes sont présents partout. La plage n’est pas transcendante et la rue principale assez superficielle. En bref, Playa del Carmen ne possède pas un grand intérêt par rapport à d’autres lieux de la péninsule.

En revanche, à une heure de la ville en direction de Tulum, un arrêt s’impose dans l’eau turquoise de la laguna de Kaan Luum. Cet immense trou d’eau douce possède des nuances de vert et de bleu hypnotisantes. L’endroit est très fréquenté des locaux et bien aménagé. Les hamacs et les balançoires qui flottent au-dessus de l’eau sont sans aucun doute le meilleur spot pour une sieste sous le soleil.

À dix minutes de là, la découverte de Tulum me laisse elle aussi un souvenir en demi-teinte. À mes yeux, la ville n’est pas incontournable, mais ses alentours sont splendides. Impossible de penser à Tulum sans penser à son site archéologique. Si les vestiges sont moins impressionnants que ceux de Chichén Itzá, le cadre dans lequel ils se trouvent est unique. La visite se fait en balcon sur l’océan, de quoi ravir les amateurs d’histoire et de paysages sauvages.

Bonnes adresses & Tips

  • Où manger ? Il Bocconcino pour déguster de délicieuses pizzas lors d’une soirée à Tulum
  • Laguna de Kaan Luum : 300 pesos
  • Site archéologique de Tulum : 85 pesos

La laguna de Kaan Luum, le trésor caché de Tulum. / chloexplore

Étape 2 : Mahahual

Les pieds dans le Golfe du Mexique, Mahahual est encore préservée du tourisme de masse. Véritable ode à la dolce vita, ce petit village situé à seulement deux heures du Belize est parfait pour quelques jours de farniente. Pour en profiter pleinement, j’ai logé au Blue Kay, un hôtel éco-responsable qui dispose de plusieurs cabanes à quelques mètres de la plage. J’en garde un bon souvenir, notamment parce que le lieu est plutôt calme et particulièrement agréable en début de matinée ou en fin de journée. Si vous aimez les visites et les activités multiples, Mahahual n’est pas le lieu idéal. Ici on profite de la plage avec un livre à l’ombre des palmiers.

Si j’ai beaucoup apprécié cette parenthèse au bord de l’océan, je dois tout de même souligner deux inconvénients. Premièrement, Mahahual fait partie des escales favorites de nombreux croisiéristes. Par conséquent, le village est à l’abri du tourisme de masse en dehors des heures pendant lesquelles les touristes affluent dans les petites échoppes de souvenirs. Autre déception : les fonds marins. À part quelques poissons gris qui passent de temps à autre, je dois dire que Mahahual n’est vraiment pas un bon spot de snorkeling.

Bonnes adresses & Tips

  • Où dormir ? Blue Kay Mahahual pour passer la nuit dans une cabane au bord de l’eau
  • Où manger ? Dans le restaurant de l’hôtel, les pieds dans le sable.

La plage de l’hôtel Blue Kay à Mahahual. / chloexplore

Étape 3 : Bacalar

Voici l’un de mes endroits préférés au cours de ce road trip. Celle que l’on surnomme « la lagune aux sept couleurs » n’a pas volé sa réputation. Située tout au sud du Yucatán, la petite ville de Bacalar abrite une lagune d’eau douce qui offre quelques-uns des plus beaux paysages du Mexique. Malheureusement, nous n’avons pas pu profiter comme nous le voulions de cette dernière car nous étions sur place pendant la journée mondiale de l’eau et aucune activité n’était permise sur la lagune.

En revanche, le cenote Cocalitos était ouvert et nous avons donc pu nous baigner là-bas. Bien que très touristique, ce dernier est notamment célèbre pour ses fossiles vivants âgés de 3500 millions d’années. Il est évidemment interdit de les toucher mais le paysage est unique.

Côté gastronomie, j’ai été plus que comblée. Nous avons déniché un délicieux restaurant italien et avons testé l’une des meilleures adresses de la ville : La Playita. Un restaurant situé au bord de l’eau qui sert des empanadas ainsi que des desserts d’exception.

Bonnes adresses & Tips

  • Où dormir ? El Búho Glamping pour un séjour en osmose avec la nature
  • Où manger ? La Playita, une référence pour les amateurs d’empanadas
  • Cenote Cocalitos : 50 pesos

L’eau turquoise du cenote Cocalitos à Bacalar. / chloexplore

Étape 4 : Valladolid et Chichén Itzá

Quatrième escale dans la ville coloniale de Valladolid ; mon coup de cœur de ce voyage. En plus de ses ruelles multicolores, cet incontournable du Yucatán regorge de merveilles. La place centrale est l’endroit le plus fréquenté de la ville, notamment parce qu’elle abrite la fontaine de La Mestiza, emblème de la ville, ainsi que la très jolie église de San Servacio. La place est entourée de nombreux restaurants, bars et cafés en terrasse. Ne manquez pas le spectacle son et lumière qui a lieu tous les soirs à 21h00 sur la façade du couvent de San Bernardino de Siena. Autre incontournable, fermé lors de mon voyage, le cenote Zaci. Il fait partie des plus beaux du pays.

Si j’ai tant aimé la région de Valladolid, c’est également parce que c’est ici que se trouve l’une des sept merveilles du monde moderne. Comme la découverte du Taj Mahal ou du Colisée, ce genre de visite nous laisse rarement indifférent. Le patrimoine historique de Chichén Itzá est richissime et la nature qui l’entoure éblouissante. Nous avions choisi de visiter le complexe avec un guide, ce qui fut une très bonne décision. Ses explications étaient nombreuses et claires, ce qui nous a permis de mieux connaître le passé du site maya le plus célèbre du monde.

Une fois la visite terminée, nous sommes partis nous rafraîchir au cenote Ik-Kil. Enfin, mes amis se sont rafraîchis car j’ai été incapable de me baigner dans ce trou d’eau douce. J’ai une phobie inexplicable mais je suis terrorisée par les fonds d’eau douce opaques ainsi que par les poissons d’eau douce… Mais le lieu vaut tout de même le détour. Notez que les cars de touristes arrivent en fin de matinée, mieux vaut donc vous y rendre avant si possible.

Bonnes adresses & Tips

  • Où dormir ? Hotel Casa Rico à deux pas de la place centrale de Valladolid
  • Où manger ? Las Campanas, le meilleur restaurant mexicain de Valladolid
  • Où déguster une glace ? Wabi Gelato pour ses délicieux sorbets artisanaux
  • Chichén Itzá : 533 pesos
  • Cenote Ik-Kil : 80 pesos

La pyramide principale du site de Chichén Itzá, l’une des sept merveilles du monde moderne. / chloexplore

Étape 5 : Río Lagartos

Avant de partir pour Holbox, un dernier arrêt s’imposait à Río Lagartos, une petite bourgade située tout au nord du Yucatán. Très connue pour ses lacs roses, Las Coloradas, la région abrite une large population de flamants roses et même quelques crocodiles. Nous avons été étonnés de voir que même sous un temps gris les lacs ont effectivement une couleur rose éclatante. J’ai beaucoup aimé le village de Río Lagartos. Bien que minuscule, ce dernier est très traditionnel et peu fréquenté des touristes. On y trouve quelques bons restaurants de fruits de mer et un petit port plein de charme.

Bonnes adresses & Tips

  • Où dormir ? La Placita pour son calme et ses jolies façades colorées
  • Où manger ? La Mojarrita, sans aucun doute le meilleur restaurant de fruits de mer de mon séjour

Le paysage lunaire de Río Lagartos, repère des flamants roses. / chloexplore

Étape 6 : Holbox

Les eaux turquoise d’Holbox nous tendaient les bras, mais malheureusement les conditions météorologiques n’étaient pas excellentes lorsque nous étions sur l’île. Vent, eau trouble et marée très haute, je n’avais pas imaginé mes derniers jours au Mexique de cette façon. Nous avons tout de même pu profiter du centre très dynamique de l’île, peuplé de restaurants et de magasins de souvenirs à n’en plus finir. Lors de notre deuxième journée à Holbox, nous avons également fait une excursion en mer pour voir plusieurs îles et un cenote. Les croisiéristes ne proposaient qu’une excursion, le port étant fermé en raison de la météo. Mais je dois dire que notre humeur maussade s’est vite estompée lorsque nous avons vu des dizaines de dauphins nager autour du bateau en pleine mer.

En dépit des conditions météorologiques, nous avons essayé de voir un maximum de choses, notamment en découvrant le street art caché un peu partout sur l’île. Mais je dois avouer que j’ai également un souvenir en demi-teinte d’Holbox. J’ai trouvé l’île très (trop) touristique et extrêmement bruyante. Cela n’avait rien à voir avec le havre de paix que j’avais imaginé.

Bonnes adresses & Tips

Coucher de soleil depuis la plage de Punta Cocos sur l’île d’Holbox. / chloexplore

Une région richissime… et surpeuplée

Finalement, comme vous l’avez sans doute compris, je ne garde pas un souvenir exceptionnel de ce road trip au Mexique. Je m’attendais à visiter une région touristique, mais pas à ce point. J’ai grandement sous-estimé la popularité de la région. Je trouve que beaucoup d’endroits manquent d’authenticité et je n’ai pas eu l’impression de plonger dans la culture mexicaine comme je l’aurais voulu. Les cenotes sont époustouflants, les sites archéologiques sublimes, mais tous ces endroits sont surpeuplés et ne se révèlent pas si agréables que ça une fois sur place. Si c’était à refaire, je choisirais une autre région, moins touristique et plus authentique. Je reste convaincue que le Mexique a beaucoup plus à offrir.

DERNIERS ARTICLES

Une réflexion sur “Cenotes et ruines mayas : un road trip mexicain en demi-teinte

Répondre à lenouinitalia.fr Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.