La Campanie, de Naples à Capri

Alors que les températures se réchauffent et que le soleil pointe le bout de son nez, quoi de mieux qu’une virée au pays de la dolce vita ? L’eau turquoise et les villages colorés de la Campanie ont déjà conquis mon cœur depuis bien longtemps. Voici les coins les plus spectaculaires de la plus belle région d’Italie. Attention, mes origines napolitaines peuvent me faire perdre mon objectivité.

Voir Naples et mourir

Naples jouit encore d’une réputation peu glamour auprès des voyageurs en raison de son insécurité et de son insalubrité. Dans les faits, la capitale de la Campanie a tout pour plaire et se classe aisément parmi les plus belles villes d’Italie. Naples c’est l’Italie authentique, le linge qui pend aux fenêtres et les gens qui parlent fort dans la rue ; le tout dans un cadre époustouflant avec vue sur le Vésuve.

Le patrimoine historique de Naples a de quoi faire pleurer ses voisines européennes. Le centre historique regorge d’églises et de ruelles traditionnelles. Le quartier est notamment célèbre pour le musée archéologique, le Castel Nuovo, la Piazza del Plebiscito ou encore la basilique Santa Chiara. Ne manquez pas non plus la Via San Gregorio Armeno, la « rue des crèches » ainsi que la Galleria Umberto I. Moins connus des visiteurs, les quartiers espagnols méritent eux aussi un détour, notamment pour leurs murs de street art.

Côté gastronomie, étant donné que la pizza est née à Naples, difficile de quitter la ville sans en déguster une. La meilleure pizza de Naples (et du monde) se trouve chez Sorbillo dans le centre historique de la ville. En revanche, mieux vaut s’armer de patience car la file d’attente peut s’étendre sur des centaines de mètres. Pour saisir toutes les nuances de la cuisine napolitaine, n’hésitez pas aller vers des plats plus traditionnels. Mon top 3 : la parmigiana, les struffoli et les aragosta.

L’entrée de la célèbre Galleria Umberto I à Naples. / chloexplore

Pompéi, le joyau historique de la Campanie

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, la ville de Pompéi a été ensevelie en 79 suite à une éruption du Vésuve. Pour visiter le site, il faut compter entre une demi-journée et une journée. Si vous le pouvez, évitez de vous y rendre en été, la chaleur y est écrasante et les coins d’ombres rares. Notez également que le site est immense. Même s’il est possible d’effectuer la visite sans guide, je vous recommande d’en prendre un pour comprendre la véritable histoire de Pompéi.

À environ 15 kilomètres de là, le site archéologique d’Herculanum est également incontournable. La cité d’Herculanum a elle aussi été détruite suite à l’éruption du Vésuve en 79. Bien que plus petit que Pompéi, le site est mieux conservé, notamment les peintures et fresques murales qui ont gardé leurs couleurs d’origine.

Le site archéologique d’Herculanum, mieux conservé que celui de Pompéi. / chloexplore

Le Vésuve, gardien de la baie

Du haut de ses 1 281 mètres, le Vésuve surplombe fièrement la baie de Naples et fait partie intégrante du paysage napolitain. Si sa dernière éruption date de 1944, il est surtout connu pour l’éruption catastrophique de 79. Il est aujourd’hui possible d’en faire l’ascension et de s’offrir un panorama spectaculaire sur la baie. Évitez donc de vous y rendre lorsque le ciel est couvert. L’ascension est plutôt facile et assez courte. Une fois en haut, vous pouvez vous promener le long du cratère et assister au spectacle des fumerolles qui en sortent.

Vue sur le Vésuve depuis le village de Pimonte. / chloexplore

Les villages colorés de la côte amalfitaine

Lieu mythique en Campanie, lui aussi inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, la côte amalfitaine abrite quelques-uns des plus beaux villages d’Italie. Ses maisons colorées et son eau turquoise en font un endroit unique au monde. Si la côte, qui s’étend de Sorrento à Salerno, reste l’un des endroits favoris des célébrités, le joyau de l’Italie du sud a bien plus à offrir.

Parmi les incontournables : Sorrento, Positano, Praiano, Amalfi et Ravello. Sorrento offre une vue à couper le souffle sur Capri, Positano demeure le village le plus pittoresque de la côte avec ses maisons multicolores et ses escaliers escarpés, Praiano constitue une bourgade plus confidentielle dans laquelle les ruelles fleuries garantissent une retraite en toute tranquillité, Amalfi abrite une histoire maritime richissime et Ravello, repère des artistes depuis des siècles, séduit par son calme et ses jardins exotiques.

L’un des trésors de la côte encore à l’écart du tourisme de masse : Conca dei Marini. / chloexplore

Le Sentier des Dieux, la plus belle randonnée d’Italie

Encore à l’écart du tourisme de masse, le Sentier des Dieux est l’endroit que j’affectionne le plus dans la région. Même si l’itinéraire d’origine relie le village d’Agerola à celui de Nocelle, beaucoup de randonneurs incluent Positano dans leur excursion. En revanche, les maisons colorées de Positano se méritent car il faudra descendre 1 700 marches afin d’espérer les atteindre.

Avec Capri pour toile de fond, le Sentier des Dieux (Sentiero degli Dei) longe la côte amalfitaine et s’effectue en balcon sur la mer. La panorama y est pour le moins exceptionnel. Vous pouvez effectuer la randonnée dans le sens que vous souhaitez mais je vous conseille de partir d’Agerola pour aller vers Positano afin de ne pas avoir à monter les 1 700 marches. La vue est selon moi encore plus belle dans ce sens. Prévoyez également de faire le Sentier des Dieux tôt le matin car il est constamment exposé au soleil.

Panorama sur la Méditerranée depuis le sublime Sentier des Dieux. / chloexplore

Capri, ce n’est pas fini

Emblème de la baie de Naples, Capri continue d’attirer une foule de visiteurs chaque année. Je ne vais pas vous mentir, la fréquentation croissante de l’île rend sa visite de moins en moins agréable. Mais Capri a énormément à offrir. Elle abrite aussi bien un côté très bourgeois où les yachts et boutiques de luxe se comptent par dizaines, qu’une partie plus authentique où la nature méditerranéenne est encore reine. Les jardins d’Auguste, la Via Krupp et la ville d’Anacapri sont mes endroits préférés. Les jardins d’Auguste protègent d’ailleurs un point de vue à couper le souffle sur les Faraglioni, symbole de Capri.

Les eaux turquoise de Capri. / chloexplore

DERNIERS ARTICLES

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.